Solan Kolli

Le coût de la guerre : couverture du conflit du Tigré en Éthiopie
Commandé par l'AFP

"Ce conflit n'a pas fait l'objet d'une couverture médiatique suffisante. Le jury a estimé que le travail de Solan Kolli donnait un contexte et abordait les réalités politiques sur le terrain. Il s'agissait d'une approche puissante et sobre de ce qui se passait au Tigré et la contribution était impressionnante par sa portée. Son travail était audacieux et courageux, avec des interviews discrètes, qui ont mis ce conflit très difficile à atteindre sous les projecteurs.

 Jury du prix de l'actualité

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a envoyé l'armée dans la région du Tigré le 4 novembre 2020, après avoir accusé le parti au pouvoir dans la région, le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), d'avoir attaqué une base militaire. Quelques semaines plus tard, l'armée s'empare de Mekele, la capitale du Tigré, et en décembre, elle met en fuite les forces pro-TPLF, avec l'aide des troupes de l'Érythrée voisine. Abiy a déclaré la victoire mais, en juin, les rebelles ont repris Mekele et d'autres territoires dans un renversement de situation stupéfiant.

Solan Kolli fait partie de l'équipe de l'AFP qui a été le premier média indépendant à atteindre le Tigré après le début de l'opération militaire du gouvernement. Un black-out des communications et des restrictions ont compliqué les reportages tout au long des neuf mois de conflit. Le gouvernement a également réprimé les médias étrangers, en particulier les journalistes éthiopiens travaillant pour des médias étrangers. Comme il n'était pas possible de couvrir la guerre proprement dite, Kolli a documenté les séquelles, en filmant les tombes et en interrogeant les victimes, les survivants et les témoins.

Regardez certains des reportages auxquels Solan a contribué :

Biographie

Solan Kolli est un vidéo-journaliste indépendant éthiopien qui a plus de neuf ans d'expérience. Depuis sept ans, il couvre largement l'Éthiopie pour l'AFP, rendant compte des questions importantes et sensibles dans le pays. Ses vidéos sont régulièrement diffusées par la BBC, CNN, France 24 et Al Jazeera, ainsi que par d'autres grands médias internationaux.

Il a notamment couvert des images rares du massacre de Mai-Kadra, où plusieurs centaines de civils ont été exécutés sommairement le 9 novembre 2020, ainsi que les premières interviews filmées d'habitants terrifiés de la ville de Humera, qui a été bombardée par l'artillerie avant d'être capturée par l'armée fédérale.

Au cours de trois missions prolongées au Tigré, il a réalisé de nombreux autres reportages sur la guerre et ses retombées politiques et humanitaires qui ont été largement utilisés par les médias du monde entier. En juin, il a couvert les élections nationales éthiopiennes depuis la région d'Amhara, qui joue un rôle clé tant dans la guerre du Tigré que dans la politique nationale.